Me connecter

Je m'inscris

Pour recevoir des bons de réduction, des bons plans et transformer vos achats en cadeaux inscrivez-vous au Club "Parlons Bébé”.

Inscrivez-vous
 

Suivre le développement de mon bébé

Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir des conseils d'experts liés à la croissance de votre bébé.

Je m'abonne

L'album de bébé

Téléchargez vos photos, personnalisez-les et partagez ces souvenirs à vos proches !

Mon album

L’allergie aux protéines de lait de vache: qu’est-ce que c’est ?

Peut-être que votre bébé est allergique aux protéines de lait de vache. Le point avec le Docteur Madeleine Epstein, allergologue.

L’allergie aux protéines de lait de vache chez les bébés: qu’est-ce que c’est ?

 

Peut-être que votre bébé est allergique aux protéines de lait de vache. Le point avec le Docteur Madeleine Epstein, allergologue.

 

Depuis quelques temps, vous avez observé des réactions cutanées chez votre enfant après l’ingestion de lait. Votre bébé fait peut-être une allergie aux protéines de lait de vache. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Le point avec le Docteur Madeleine Epstein, allergologue.

Qu’est-ce qu’une allergie ?

« Une allergie est une réaction immunitaire inappropriée à quelque chose d’habituellement bien supportée par la majorité des personnes » explique Madeleine Epstein.

Une allergie peut se manifester de différentes manières : vomissements, éruption cutanée, crise d’éternuements, conjonctivite, eczéma, crise d’asthme…

Mon bébé peut-il avoir une allergie aux protéines de lait de vache ?

Un enfant est dit à « risque allergique » quand l’un des deux parents ou un frère/ une sœur a déjà présenté une manifestation allergique. L’allergie peut donc être héréditaire mais « la part entre l’acquis et l’inné n’est pas si claire », prévient Madeleine Epstein. Il y a beaucoup d’autres éléments qui entrent en compte.

Même si vous êtes allergique, cela ne signifie pas que votre enfant le sera également.

« C’est le terrain allergique qui se transmet, mais pas l’allergie à un élément particulier », précise Madeleine Esptein.

Si vous et votre conjoint(e) êtes allergiques à la même chose, votre enfant aura plus de chance de l’être à son tour. Mais encore une fois, cela ne signifie pas qu’il le sera.

Comment repérer qu’un bébé a une allergie aux protéines de lait de vache ?

Si votre bébé fait une allergie aux protéines de lait de vache, vous le remarquerez assez vite. Au départ ce sont souvent des problèmes digestifs. Les bébés vont par exemple vomir leur biberon. Cela peut aussi se traduire par des problèmes de peau type eczéma, juste après le repas. Ce sont des signes qui doivent vous alerter. Dans ce cas, parlez-en rapidement à votre médecin, qui vous orientera vers un allergologue pour effectuer des tests.

Cependant, il ne faut pas confondre allergie et intolérance. L’allergie est une réaction immunitaire. Votre corps se défend, à tort, contre la protéine de lait de vache qu’il considère comme « néfaste », et déclenche des réactions. Si votre bébé a des symptômes évocateurs d’allergie, les allergologues réaliseront un bilan pour le confirmer. Ce bilan peut s’avérer négatif. Dans ce cas il ne s’agit probablement pas d’une allergie mais peut-être d’une intolérance, ce qui est différent. Votre bébé peut par exemple avoir un trouble digestif : c’est qu’il lui manque une enzyme pour mieux digérer le lait. Cela crée alors des réactions telles que la diarrhée.

Comment se déclenche l’allergie aux protéines de lait de vache chez un bébé ?

L’allergie aux protéines de lait de vache chez un bébé intervient en général en deux phases :

La  phase de sensibilisation : la première fois que votre enfant va boire du lait, il ne va pas forcément faire d’allergie. Il faut en effet d’abord que l’organisme ait été sensibilisé. Les protéines de lait passent ainsi dans le corps de votre enfant, elles sont tolérées mais des anticorps se développent. Ce n’est donc pas au premier contact qu’il y aura une allergie car les anticorps n’existent pas encore.

Attention : cette phase de sensibilisation ne passe pas forcément par l’introduction du lait (ou tout autre aliment) par voie orale. Si votre enfant est en contact via sa peau par exemple, il peut être sensibilisé. Des anticorps peuvent donc se développer même s’il n’a pas mangé l’aliment responsable.

 

Lors du deuxième contact avec l’allergène, les anticorps présents depuis la phase de sensibilisation vont réagir, ce qui va déclencher la réaction allergique chez votre enfant.

Pour aller plus loin ...

 
.