Un Bébé un Arbre - En savoir plus

arbres plantés

Me connecter

Comment réussir le sevrage de son bébé ?

L’allaitement de bébé se fait idéalement pendant les 6 premiers mois ou plus de sa vie. Vient alors le moment du sevrage.

L'OMS recommande l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie de bébé, et de poursuivre l'allaitement maternel jusqu’à l’âge deux ans, en complément d'une alimentation diversifiée.

 Le lait maternel est pour chaque nourrisson, l’aliment idéal et naturel. Toutefois, si vous souhaitez arrêter l'allaitement, vous allez devoir vous préparer en douceur au sevrage. Arrive alors LA question que toutes les mamans se posent : comment sevrer mon bébé ? Cette nouveauté dans votre relation mérite d’être abordée en douceur afin d’être bien vécue par vous et votre bébé.

Sevrage ne rime pas avec séparation, bien au contraire ! C’est l’art de se séparer pour mieux se retrouver, le début d’un nouvel échange entre vous et votre bébé, à condition que vous le viviez bien ensemble. Voilà pourquoi c’est à vous de prendre la décision de sevrer bébé et de donner le rythme. Privilégiez vos désirs et le plaisir de votre enfant !

Sevrer son bébé: une décision éminemment personnelle

Ne vous laissez pas influencer par des avis extérieurs. Vous et vous seule savez si vous êtes prête – physiquement et psychologiquement – pour aborder cette nouvelle étape. 

Le sevrage s’étend en moyenne sur une quinzaine de jours. Prenez votre temps et vivez-le à votre rythme. Si vous souhaitez découvrir les retours d'expériences d'autres mamans, écoutez notre podcast

Place à la souplesse

Pour commencer le sevrage, l’idéal est de remplacer, tous les deux ou trois jours, une tétée par un biberon. Choisissez les heures où vous avez le moins de lait : en fin d’après-midi puis en milieu de matinée. La tétée du matin sera supprimée en dernier, en douceur.

 

Pour réussir le sevrage, voici quelques astuces qui peuvent vous aider :

  • -Dans ses premiers biberons, mettez votre lait que vous aurez préalablement tiré. Votre bébé en reconnaîtra immédiatement le goût. Puis réchauffez un peu le lait infantile pour qu’il soit tiède… comme le vôtre.
  • -Privilégiez les moments de calme quand les frères et sœurs sont à l’école par exemple. Si papa est présent c’est aussi le moment idéal pour lui de partager ces instants avec bébé, cela permettra également à votre bébé de ne pas sentir l’odeur de votre lait maternel.
  • -Ne le forcez pas à prendre la tétine s’il n’en a pas envie. C’est normal que bébé rechigne au début : le biberon, c’est tout nouveau pour lui ! Soyez patiente, et renouvelez la tentative quelques minutes plus tard.
  • -N’adoptez pas la même position que vous aviez en allaitant, changez d’endroit également. Ainsi, bébé ne s’attendra pas à ce que vous lui donniez le sein, mais bien à quelque chose de « nouveau ».
  • -Parlez doucement à votre bébé pour le rassurer, encouragez-le...Il doit se sentir rassuré, car ce qu'il y'a de plus dur pour lui, c'est bien de perdre le contact direct avec vous et ne plus sentir l'odeur de votre peau. 
  • -Surveillez les selles qui suivent en général les fins de tétées. Elles seront moins  fréquentes et moins liquides que lors de l’allaitement au sein.

 

Voici un petit calendrier très pratique qui récapitule les différentes étapes du sevrage de bébé :

 

Le sevrage à partir de 6 mois

Le sevrage se fait en général assez naturellement au moment de la diversification alimentaire. Peu à peu, les tétées sont remplacées par des biberons. Pour que votre bébé accepte d’abandonner le sein, commencez par lui proposer votre lait tiré dans un biberon ou dans un gobelet : si la sensation de la tétine ou du gobelet est nouvelle, en revanche, le goût du lait reste le même, et vous pourrez ensuite substituer le lait maternel par du lait 2e âge qui répond à ses besoins.

Le sevrage à partir de 8 mois

Tenez le biberon « à l’horizontale » : cela permet à votre bébé de ne pas avoir peur du biberon (chose nouvelle pour lui et qui peut l’effrayer !). Tenez le biberon quasiment à l'horizontale, et non à la verticale. Si le lait doit toujours être à l’horizontale dans le biberon, veillez toutefois à ce que la tétine ne soit jamais vide afin que bébé n’avale pas trop d’air. Ainsi c’est votre bébé qui décide du rythme de la tétée, et non le lait qui coule de la tétine sans discontinuer. 

Le sevrage à partir de 12 mois

À partir de 1 an, la diversification alimentaire est quasiment complète, votre bébé a goûté à nombre de nouveaux aliments et, s’il a toujours besoin de lait, celui-ci ne constitue plus sa nourriture principale. Vous pouvez cesser de lui offrir le sein et lui proposer un biberon de lait de croissance à la place. Toutefois, s’il réclame toujours le sein, vous pouvez bien sûr continuer: la transition doit se faire en douceur. 

Le sevrage à partir de 24 mois

À 2 ans, le sevrage se fait assez facilement, car votre bébé est rassasié par la nourriture « solide » qu’il mange. S’il demande le sein, proposez-lui une collation équilibrée et qu’il apprécie en remplacement. Cela peut par exemple être un yaourt avec des fruits, du fromage, un gâteau fait maison, des légumes crus découpés en bâtonnets à tremper dans du fromage blanc, etc. Occupé à manger son petit goûter, votre bébé ne pensera plus à prendre le sein. 

Le biberon : un vrai moment de complicité et d'échange

Vous allez maintenir votre relation avec votre bébé pendant le sevrage de l’allaitement. À vous d’instaurer des petits rituels complices (une chanson, des petites caresses…), de trouver les bonnes positions pour que votre bébé soit bien et que vous puissiez échanger des regards avec lui. 

Le choix du lait de suite

L’autre question qui se pose lorsque l’on souhaite sevrer son bébé est le choix du lait de suite en relais de l’allaitement maternel. Il doit se faire en accord avec votre pédiatre. Il pourra ainsi préconiser une formule infantile 2e âge correspondant le mieux à votre bébé. 

Vous trouverez de nombreux conseils sur les précautions d'hygiène sur les sites suivants :

Que faire avant de choisir une formule infantile 2e âge ?

Avant d’introduire une alimentation lactée autre que le lait maternel, parlez-en à votre médecin. Il saura vous donner des conseils adaptés pour vous accompagner durant le sevrage et veiller à la santé de votre bébé. Votre médecin ou pharmacien pourra conseiller un lait infantile spécifique si votre bébé présente des antécédents familiaux d’allergie, c’est-à-dire la présence de manifestations allergiques chez les parents ou dans la fratrie, telles que : eczéma atopique, asthme allergique, rhinite allergique ou allergie alimentaire prouvée. Sachez que la prévention se joue dès la première goutte de lait. 

 À chaque profil de bébé correspond un lait de suite qui répond aux besoins spécifiques de bébé*. Sachez qu’il existe des formules infantiles 2e âge en relais ou en complément de l'allaitement maternel.

 

* Dans le cadre d'une alimentation diversifiée, conformément à la réglementation.

 

 

 

Pour aller plus loin ...

X

Discutez en direct avec une diététicienne de 10h à 17h

.