Me connecter

Mes conseils grossesse

Je m'inscris

Pour bénéficier de conseils tout
au long de votre grossesse,
inscrivez-vous au Club
"Parlons Bébé":
développement de bébé,
alimentation, bons plans...

Je m'inscris
 

Mon calendrier de grossesse

Découvrez les grandes étapes de votre grossesse et vos premiers rendez-vous avec votre bébé grâce au calendrier de grossesse

En savoir plus

Calculez votre date d'accouchement

Outil gratuit et simple d'utilisation pour vous aider à calculer votre date d'accouchement.

Je calcule

Comment choisir sa maternité ?

Vous n’êtes pas encore sur le point d’accoucher et pourtant, il faut déjà vous inscrire à la maternité. Mais laquelle choisir ? 

Il y a plusieurs critères à prendre en compte. Regardez !
 

Les différentes maternités

Le médecin qui vous suit vous indiquera une maternité. Peut-être y travaille-t-il ? Le premier critère retenu sera votre état de santé et celui de votre bébé. Selon votre grossesse, il vous aiguillera vers une maternité de niveau 1, 2 ou 3.

  • La maternité de niveau 1 : elle dispose d’une unité obstétrique et accueille les grossesses « normales », celles qui ne présentent pas de risque particulier. La plupart des femmes enceintes se dirigent vers cette catégorie de maternité.

  • La maternité de niveau 2 : elle dispose d’un service de néonatologie et de soins intensifs néonatals. Les femmes ayant une grossesse « normale » peuvent tout à fait y accoucher si elles le souhaitent, mais ce type de maternité est plutôt destiné aux mamans dont les bébés auront besoin d’attention particulière dès la naissance. Les prématurés de 33 semaines peuvent y être accueillis, par exemple. Si les soins doivent être plus importants, le bébé est transféré dans une maternité de niveau 3.

  • La maternité de niveau 3 : en plus d’avoir un service de néonatalogie, la maternité possède un service de réanimation néonatale. Les grossesses à risques sont prises en charge dans ce type de maternité : grossesse multiple, hypertension importante… Les grands prématurés (moins de 32 semaines) y sont accueillis ainsi que les bébés présentant une malformation qui nécessite une intervention chirurgicale rapide.

Un choix personnel

Votre meilleure amie a accouché dans une maternité qu’elle vous recommande ? Vous pouvez tout à fait y mettre au monde votre enfant. Il n’y a pas de sectorisation dans les maternités. Vous pouvez donc accoucher où vous en avez envie.
Néanmoins, attention au budget ! À l’hôpital ou dans une clinique conventionnée, vous n’aurez aucun frais à engager. En revanche, dans une maternité non conventionnée, la note peut être élevée. Renseignez-vous bien sur les tarifs pratiqués et les dépassements d’honoraires.
Autre point important : certaines maternités sont très prisées. C’est pourquoi il faut s’y inscrire au plus tôt. 

Des critères à ne pas négliger

Vous avez en tête une maternité précise, car plusieurs personnes de votre entourage y ont accouché et vous aimeriez mettre au monde votre enfant dans le même établissement. Cependant, en plus des points abordés plus haut, il y a quelques critères supplémentaires dont il faut tenir compte :

  • Quelle est la distance entre votre domicile et la maternité ? Avoir 3 km à faire au lieu de 15 le jour J peut vraiment faire la différence.
  • Les pratiques obstétricales : renseignez-vous sur le taux de césariennes, d’épisiotomies…
  • Quelles sont les préparations à l’accouchement proposées dans cette maternité ?
  • Soyez également attentive à l’accès à la péridurale, surtout si vous la souhaitez. Quand peut-elle être posée ? Peut-elle l’être durant toute la période de travail ? En effet, certaines maternités proposent de la poser à tout moment, même quelques minutes avant d’accoucher si besoin est, alors que d’autres refusent dès que le col de l’utérus a atteint une certaine dilatation.
  • Demandez si l’équipe médicale a la possibilité de garder votre bébé la nuit, et si c'est le cas, est-ce la première nuit seulement ou toutes les nuits ?
  • Quelle est la durée moyenne du séjour en maternité ? 

Pour aller plus loin ...

 
.