larmes d'un enfant en colère

Bien réagir face à ses colères

Les colères sont tout à fait normales mais provoquent bien souvent les pleurs de bébé ! Très vite, vous comprendrez ce qu’elles cachent...

Chez un bébé, la colère peut exploser pour un oui ou pour un non. Ces crises sont tout à fait normales mais provoquent bien souvent les pleurs de bébé ! Très vite, vous comprendrez ce qu’elles cachent, apprendrez à les désamorcer… et même à les éviter.

Vous avez décidé de sortir faire une balade, mais votre bébé refuse de quitter son tapis d’éveil ou de lâcher son jouet préféré : c’est la grosse colère ! Pas toujours évident de savoir comment bien réagir quand c’est la première fois…

La colère, une émotion normale et utile

Votre bébé n’a pas encore les mots pour exprimer ce qu’il ressent. Alors il s’exprime comme il le peut : sous forme de pleurs, de mimiques… ou de grosses crises ! Les colères de bébé peuvent être impressionnantes, mais elles ne recouvrent pas le même sens que celles des adultes. Elles expriment non pas une violence, mais une frustration, un désir non assouvi. Par exemple, si vous enlevez à votre bébé son jouet alors qu’il a encore envie de s’amuser, si vous lui refusez un biscuit parce qu’il en a déjà mangé deux, si vous le laissez dans son lit alors qu’il a envie de bouger… 

Comment réagir face à ces colères ?

Ces crises de colère sont un passage obligatoire pour votre bébé, car elles vont l’aider à bien grandir. En effet, c’est en expérimentant ce sentiment de frustration qu’il va apprendre, petit à petit, à faire la différence entre ses désirs et ses besoins. Bref, à devenir grand.

Pour bien gérer ce type de situation, évitez d'amoindrir sa colère, de l'étouffer, de la refuser (en lui disant « Ce n'est pas grave ») mais tentez de comprendre ce qui l'a déclenchée pour calmer sa contrariété. L’objectif est qu’il apprenne à gérer lui-même ses frustrations. Il faut commencer jeune car cet apprentissage est long.

Les autres types de colères

Parfois, les colères de bébé ne sont pas le signe d’un désir inassouvi, mais d’une angoisse ou d’une détresse bien réelles. Votre bébé vous signifie qu’il a besoin d’être réconforté… par des gros bisous et des paroles rassurantes.

Vers 8 mois aussi, votre bébé peut se mettre à pleurer ou à piquer une crise de colère lorsqu’il quitte vos bras ou rencontre une personne inconnue. C’est ce que l’on appelle la crise des 8 mois, qui est liée à une angoisse de la séparation.

A partir de 18 mois environ (parfois avant chez certains enfants), apparaîtra un autre type de colère : la colère d’opposition. C’est la fameuse période du « non ». Cette nouvelle étape est normale et même indispensable : elle lui permet de s’affirmer en tant que personne face au monde qui l’entoure. Restez calme… et éviter de rentrer dans son jeu !

LES CAUSES DE LA COLERE

Les colères peuvent être causées par la fatigue, l’ennui, la faim… Pour éviter les crises, couchez-le au premier bâillement, mettez des jouets à sa disposition et ayez toujours de quoi lui préparer un biberon !