Me connecter

Je m'inscris

Pour recevoir des bons de réduction, des bons plans et transformer vos achats en cadeaux inscrivez-vous au Club "Parlons Bébé”.

Inscrivez-vous
 

Un bébé
un arbre

Inscrivez gratuitement bébé pour qu'il soit parrain d'un petit arbre et recevez son certificat de parrainage.

J'inscris mon bébé

Collecteur de lapinous

Collectez les codes lapinous et
transformez vos achats
en cadeaux !

En savoir +

A plat ventre : Une position pouvant être proposé à votre bébé

Votre bébé passe beaucoup de temps sur le dos. Le plat ventre est également une position qui peut lui faire découvrir de nouvelles sensations

Les bébés passent beaucoup de temps sur le dos.
Pourtant le plat ventre peut aussi être une position à leur proposer, lors de leurs phases d’éveil, sous votre surveillance et à petite dose, pour leur faire découvrir de nouvelles sensations. Le point avec Anne Auve, psychomotricienne.

Position «  à plat ventre » : lui proposer tout en douceur 

Votre bébé dort sur le dos, s’amuse sur son tapis d’éveil sur le dos, est bercé dans vos bras sur le dos… Et si on lui proposait pour changer un peu la position sur le ventre.
« Ce n’est en rien une obligation mais plutôt une façon de lui faire découvrir de nouvelles sensations », précise Anne Auve. Mais pour cela, il y a quelques précautions à prendre, et « Il ne faut jamais « parachuter » son enfant dans une nouvelle position comme ça » prévient la psychomotricienne. C’est en effet le meilleur moyen de le braquer. « Il faut donc y aller très progressivement pour le préparer à cette nouvelle position », poursuit-elle.

Vous pouvez d’abord lui présenter la position sur le ventre en le portant dans vos bras, de la même façon que pour soulager ses coliques. De cette façon, c’est vous qui maintenez la posture, il n’a donc pas d’effort musculaire à fournir. Il pourra ainsi la découvrir tout en douceur.

 

Vous pouvez aussi le mettre sur le ventre lorsqu’il faut boutonner son pyjama à l’arrière par exemple. Mais attention, hors de question de le poser dans cette posture sans l’y avoir préparé. Pour cela, amenez-le en douceur à se mettre sur le ventre en partant de la position « sur le dos ». Montrez-lui le chemin en prenant sa main droite avec votre main droite également, en le faisant pivoter sur son axe, votre autre main sous sa hanche, pour lui donner la sensation de tourner. « De cette façon, il va pouvoir relier les sensations et comprendre que cela s’inscrit dans un continuum » explique la psychomotricienne. Il va faire le « lien » entre les deux positions.

N’hésitez pas à faire le chemin dans l’autre sens, et à le faire pivoter de l’autre côté, toujours en douceur. Autre indication importante : proposez-lui cette position quelques secondes uniquement sous votre surveillance et lors de ses périodes d’éveil.
De plus, il est important de rappeler que bébé doit être toujours couché sur le dos pendant la nuit et pour toutes les périodes de sommeil (sieste...)

A plat ventre pour apprendre à repousser

Tant que les bébés n’ont pas acquis le « retourner », il peut être intéressant de leur proposer la position à plat ventre pour plusieurs raisons.
« C’est une position qui n’amène pas les mêmes repères », témoigne Anne Auve. Elle leur fait alors découvrir de nouvelles sensations. Et sans en avoir l’air, votre bébé sollicite ainsi sa musculature dorsale. « Rappelons tout de même qu’un bébé se muscle seul et qu’il n’a pas besoin d’être stimulé pour se muscler », précise la psychomotricienne.
Mais cette position va surtout apprendre à votre bébé à repousser. Et c’est là tout l’intérêt du plat ventre. « La première fonction de la locomotion est de lutter contre la gravité qui écrase, donc de repousser », explique Anne Auve. Et pour pouvoir se redresser, il faut savoir repousser !
La position à plat ventre est alors idéal pour cela. Le bébé repousse avec les mains, les genoux, les hanches. C’est de cette façon qu’il va arriver petit à petit au redressement, essentiel à la marche.

Autre point non négligeable : lui proposer la position à plat ventre est un des moyens d'éviter l'apparition ou l'accentuation du syndrome de plagiocéphalie, plus communément appelé, « syndrome de la tête plate ». Il est essentiel que le bébé puisse positionner sa tête différemment au cours de la journée. 

Un autre moyen d'éviter ce phénomène est par exemple de lui proposer des jouets sonores et colorés, placés de façon à attirer son regard sur le côté quand il est dans son lit ou son transat.

Le plat ventre, il n’aime pas !

Vous avez testé la position et il n’apprécie pas ? N’insistez pas ! « Un bébé qui n’a pas été mis sur le ventre ne présentera pas de problèmes », rassure Anne Auvé. De plus, tous les bébés viendront seuls à cette position dans leurs étapes de développement. Il ne sert donc à rien de vouloir à tout prix les mettre dans cette position.

 

Inutile de sur-solliciter votre enfant d’un point de vue moteur. « Il a toutes les compétences pour mettre en place lui-même sa propre motricité. Il faut simplement lui offrir un environnement propice pour la développer », commente Anne Auve. Cela passe aussi par le fait d’être en relation avec lui : lui parler, se mettre à sa hauteur, s’allonger avec lui au sol…Et le soutenir dans ce qu’il fait, en le félicitant dans ses moindres petites victoires !

 

 

Pour  aller plus loin : 
De la naissance aux premiers pas - Michèle Forestier

Comment bien coucher son bébé? -  Amélie

Pour aller plus loin ...

 
.