Me connecter

 

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’allaitement maternel est le moyen idéal pour apporter aux nourrissons tous les nutriments dont ils ont besoin pour grandir et se développer en bonne santé. Nous vous recommandons d’allaiter votre enfant jusqu’à 6 mois au moins.

 

 

Des conseils pour vivre le sevrage en douceur

 

 

Les réponses d'Anna Roy,
sage-femme

 

 

 

Tout d'abord, rappelez-vous que vous pouvez allaiter aussi longtemps que vous le pouvez ou le souhaitez. Le lait maternel est le meilleur aliment pour votre bébé. Lorsque vous l'aurez décidez, vous débuterez le sevrage.

 

Avant toute chose, savez-vous si votre bébé présente un risque d'allergie ?
Si au moins la mère, le père ou bien l’un des frères et soeurs de votre enfant a déjà eu une allergie, celui-ci présente alors un risque d'allergie.
Une allergie peut se manifester par : une dermatite atopique, un eczéma allergique, un asthme allergique, une rhinite allergique, une allergie alimentaire prouvée (c'est à confirmer par un test chez un allergologue).

Avant le sevrage, identifier le risque, c’est déjà le prévenir. Sachez que la prévention du risque allergique se joue dès la première goutte de lait* ! Avant d’introduire une alimentation lactée autre que le lait maternel, parlez-en à votre médecin. Il saura vous donner des conseils adaptés pour vous accompagner durant le sevrage et veiller à la santé de votre bébé.

 

*Dans le cadre d'une alimentation diversifiée, conformément à la réglementation.

 

Que faire avant de choisir une formule infantile 2ème âge ?

 

Si au moins la mère, le père ou bien l’un des frères et sœurs de votre enfant a déjà eu une allergie, celui-ci présente alors un risque d'allergie.

Une allergie peut se manifester par : une dermatite atopique, un eczéma allergique, un asthme allergique, une rhinite allergique, une allergie alimentaire prouvée.

 

Avant le sevrage, identifier le risque, c’est déjà le prévenir. Sachez que la prévention du risque allergique se joue dès la première goutte de lait* ! 

Avant d’introduire une alimentation lactée autre que le lait maternel, parlez-en à votre médecin. Il saura vous donner des conseils adaptés pour vous accompagner durant le sevrage et veiller à la santé de votre bébé.

 

Quand vous allaitez votre enfant, vous lui donnez la meilleure alimentation possible. Si vous avez décidé de le sevrer ou d’introduire un biberon parmi les tétées, demandez conseil à votre médecin pour le choix de la formule infantile.

À chaque profil de bébé correspond un lait de suite qui répond aux besoins spécifiques de bébé*. Sachez qu’il existe des formules infantiles 2ème âge en relais ou en complément de l'allaitement maternel.

 

 

*Dans le cadre d'une alimentation diversifiée, conformément à la réglementation.

 

 
Quel matériel choisir ?

Le biberon peut être en verre ou en plastique. S’il est en verre, il maintiendra parfaitement la température, et aura une bonne résistance dans le temps. S’il est en plastique, il sera plus léger et incassable.

Choisir une tétine imitant la taille ou la forme du sein peut faciliter la transition. Attention, le choix de la taille de la tétine dépendra de l’âge de votre enfant. Pour les formules épaissies, privilégiez une tétine à débit variable.

 

En ce qui concerne l’eau, l’utilisation d’une eau minérale est conseillée. Vérifiez bien qu’elle comporte la mention « convient pour l’alimentation du nourrisson ».

 
Quelles sont les meilleures positions d'allaitement ?

Nous vous recommandons particulièrement 4 positions :

 

 - La Madone :

 Installez-vous confortablement dans un siège, le dos légèrement arrondi. 

 Placez votre bébé contre vous sur le ventre, nombril à nombril, sa tête dans le creux de votre bras ou sur votre avant-bras et votre main sous ses fesses. Vous pouvez vous servir de votre autre main pour tenir le sein. Vous pouvez aussi surélever vos pieds avec un petit tabouret. 

 

 

 

  - La Madone inversée : 

 C’est la même position que la Madone mais le soutien des bras est inversé.

 

 

 

 

  - Le Ballon de rugby :

 Votre bébé est posé sur le côté, calé sur votre hanche. Vous tenez sa tête avec la main du côté du sein. 

 

 

 

 - Allongée sur le côté :

 Allongez-vous sur le côté et placez votre bébé en face de vous, également allongé, ventre contre ventre, la tête en face du sein. 

 
Il refuse le biberon, que puis-je faire ?

Tout d’abord, avez-vous pensé à vérifier la température du lait ? Votre bébé a l’habitude de boire son lait à 37°C. Si vous lui servez à température ambiante, il n’a peut-être pas envie de le boire. 

S’il refuse encore le biberon, ne lui donnez pas immédiatement le sein, sinon il va vite comprendre l’astuce et s’en servira à chaque fois ! Attendez 10 minutes et réessayez mais n’insistez pas.

Vous pouvez aussi poser délicatement la tétine sur ses lèvres. Ne tentez pas de la mettre à tout prix dans sa bouche. 

 

En réalité, il n’y a pas de solution miracle ! Il faut simplement s’armer de patience. Quoi qu’il en soit, un bébé ne se laissera jamais mourir de faim. Il finira donc par prendre le biberon, ne vous inquiétez pas. Demandez conseil à votre pédiatre ou votre sage-femme si ce moment vous semble difficile. 

 
Comment expliquer le sevrage à mon bébé ?

Il vaut mieux expliquer à votre bébé que le sevrage va avoir lieu en douceur, petit à petit. Parlez-lui normalement, expliquez-lui que c’est le moment pour vous, pour lui. Vous pouvez le rassurer en employant un ton très doux, des mots tendres. Dites-lui simplement ce que vous ressentez.

 

Mais vous pourrez tout de même avoir des surprises ! Eh oui, les bébés, comme les adultes, n’entendent que ce qu’ils veulent bien entendre ! Ainsi, si le bébé n’est pas d’accord avec cette idée, cela ne fonctionnera pas aussi rapidement que vous le souhaitez. Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. Tous les bébés finissent un jour par être sevrés. 

 

 
Comment l'habituer en douceur au biberon ?

L’essentiel est d’introduire progressivement le biberon.

Commencez d’abord par remplacer une tétée par un biberon. Si vous le souhaitez, vous pouvez en premier lieu mettre votre propre lait dans le biberon pour l’habituer à la tétine.

Une petite astuce consiste à choisir un autre endroit que celui où vous avez l’habitude de donner le sein. Dans un cadre de vie différent, il est plus facile pour bébé d’adopter une nouvelle alimentation. Il saura avant même de manger que si vous vous installez dans ce fauteuil, il aura un biberon. 

 

Pensez aussi à faire appel au papa pendant cette période. Il peut lui aussi  donner le biberon. Un nouveau moment d’échange nait ainsi entre eux. Et cela peut beaucoup amuser votre bébé ! Vous pouvez aussi demander à d’autres proches de donner un biberon : votre mère, une amie, ou même votre future nounou quelques jours avant qu’il ne soit gardé par elle. 

 

Procédez ainsi en remplaçant au fur et à mesure chaque tétée par un biberon jusqu’à la dernière. Laissez deux ou trois jours avant de remplacer une nouvelle tétée par un biberon.

 

 

 
Quelle tétée remplacer en premier ? Laquelle en dernier ?

Souvent, les mamans remplacent en premier lieu la tétée de la nuit. Le papa peut ainsi soulager la maman et se lever à son tour pour donner le biberon à son enfant. La nuit, rien que tous les deux, les yeux dans les yeux, une complicité se crée. Si votre bébé fait déjà ses nuits, vous pouvez remplacer la tétée du milieu de matinée par un biberon.

Souvent, la dernière tétée remplacée est celle du matin. Les mamans aiment généralement garder ce contact à ce moment de la journée avec leur bébé. Cela peut être en effet une bonne solution de garder une « tétée câline » avec votre petit au début de la journée.

 

 

En réalité, il n’y a pas de règle concernant la tétée à remplacer. Faites comme vous le voulez. Faites-vous confiance, faites ce qui vous semble le mieux pour vous et votre bébé.

 

 

 
Comment tirer son lait ?

Pour tirer votre lait, deux possibilités s’offrent à vous : via un appareil électrique ou manuel. Une heure après la tétée, installez-vous au calme dans une pièce (confiez les aînés au papa pendant ce moment). Cela vous prendra entre 10 et 20 minutes. Organisez-vous du temps réservé à cet effet.

 
Comment éviter l'engorgement des seins ?

Lorsque vous commencerez le sevrage, vos tétées vont s’espacer. Vous enclenchez ainsi la diminution de votre production de lait, mais l’adaptation n’est pas immédiate. Il existe une méthode toute simple qui consiste à appliquer du chaud avant la tétée, et du froid après. Utilisez des compresses ou une petite serviette éponge dédiée à cela.

 

Pensez aussi à tirer votre lait quand vos seins sont douloureux et/ou durs. Demandez conseil à votre médecin.

 
Comment faire face aux montées de lait ?

Vous pouvez utiliser les mêmes méthodes que pour l’engorgement des seins.

 

Découvrez GUIGOZ Dès 6 mois,
pour les bébés bien portants entre 6 et 12 mois

GUIGOZ dès 6 mois

Au moment de la diversification alimentaire, le lait de suite 2ème âge reste l’élément indispensable de l’alimentation de votre bébé dès 6 mois jusqu'à 1 an.

GUIGOZ 2 répond à ses besoins nutritionnels* dans le cadre d'une alimentation diversifiée avec notamment :

  • un taux de protéines ajusté*,
  • de l’acide alpha-linolénique (AAL)*, un acide gras essentiel de la famille des Oméga 3 qui contribue au développement du tissu cérébral et nerveux,
  • du fer* nécessaire au système immunitaire,
  • du calcium* et de la vitamine D* qui contribuent au développement des os.
En savoir plus * Conformément à la réglementation

Où trouver mon produit GUIGOZ dès 6 mois ?

En quelques clics, trouvez le revendeur le plus proche de chez vous.

Trouver un revendeur

Découvrez l'espace témoignages

des mamans membres du club Parlons Bébé et partagez vous aussi votre expérience !

 

Découvrir les témoignages

Les Laboratoires Guigoz à votre écoute!

Vous avez des questions ou des doutes durant votre période de sevrage? Nous vous accompagnons au
0 800 100 409
24H/24 et 7J/7 (Service et appel gratuits)

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est, pour chaque nourrisson, l’aliment idéal et naturel. Toutefois, si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas allaiter, le Corps Médical vous conseillera un lait infantile pour votre enfant. N’en changez pas sans demander l’avis de votre médecin. Le lait de suite est un élément de l’alimentation diversifiée des nourrissons à partir de 6 mois et ne peut être utilisé comme substitut du lait maternel pendant les 6 premiers mois de la vie. La décision d’introduire des aliments complémentaires y compris avant l’âge de 6 mois ne devrait être prise que sur avis d’un professionnel de santé.

X

Discutez en direct avec une diététicienne de 10h à 17h

 
.