Me connecter

Je m'inscris

Pour accéder à tous nos outils pratiques, inscrivez-vous au Club "Parlons Bébé" ! Conseils d'experts, albums de bébé, bons plans...

Inscrivez-vous
 

Décodeur de mimiques

Décryptez les mimiques, les gestes et les expressions de bébé grâce au décodeur de mimiques !

Je décode

L'album de bébé

Téléchargez vos photos, personnalisez-les et partagez ces souvenirs à vos proches !

Mon album

Comment porter votre bébé ?

Prendre votre bébé dans les bras, c’est à la fois le rassurer, le soulager et apprendre à le découvrir, le comprendre et le connaître.

Prendre votre bébé dans les bras, c’est à la fois le rassurer, le soulager et apprendre à le découvrir, le comprendre et le connaître. Vous pouvez même pousser l’expérience jusqu’à faire rire votre bébé !

Les premiers mois, votre bébé passera le plus clair de son temps dans vos bras, tout contre vous. Pour son confort, sa détente et sa sécurité, il doit toujours être enroulé sur lui-même, la tête dans le prolongement du corps.

Les positions qui facilitent l'échange

La façon la plus fréquente de porter son bébé, c’est de le tenir comme si vous le berciez : bien allongé, la nuque parfaitement calée au creux de votre bras : l’échange des regards, dans cette position, est extrêmement riche.
Votre bébé adorera poser sa tête sur votre épaule, histoire d’être le spectateur privilégié du monde qui l’entoure.

Et pourquoi pas la position assise ? Pour vous reposer, vous pouvez l’asseoir sur votre cuisse, son dos sur votre ventre et votre bras enroulé autour de son ventre, une façon astucieuse de tenir votre bébé !
Placez votre bébé visage vers le bas, le long de votre avant-bras, en utilisant le creux du bras pour supporter son cou. Placez ensuite votre autre bras entre ses jambes pour soutenir le bas de son corps : cette position-miracle soulage les maux de ventre et calme votre bébé presque toujours.

Vous et votre bébé essayerez d’autres positions et inventerez certainement la vôtre, celle qui offrira le plus grand confort et le meilleur échange possible. L’important est de toujours soutenir la tête de votre enfant jusqu’à ce qu’il sache le faire tout seul.

La magie du portage

Si le portage est plébiscité, c’est qu’il permet de renforcer le contact avec votre bébé, de tisser des liens plus étroits avec lui, où que vous soyez : dans la rue, en balade et même à la maison si vous devez vaquer à vos occupations.
Ce qui compte, c’est le confort : le vôtre et celui de votre bébé, le moelleux des bretelles. La position de votre bébé est celle de la “grenouille” : ses hanches en contact avec vous et ses jambes repliées.

Votre bébé doit surtout être bien tenu : vous devez avoir ce sentiment agréable de contact étroit. Et s’il s’endort, il ne doit surtout pas s’affaisser. Petit conseil : un appui-tête est nécessaire avant 3 mois (à partir de cet âge-là, il sait tenir sa tête, même si elle dodeline parfois). 

LA BIBLE DES MAMANS

Pédiatre et psychanalyste anglais,  Donald Winnicott fait du “holding” (tenir) une étape décisive dans la construction du bébé : selon lui, c’est parce que la maman porte son bébé, le tient contre elle le plus souvent possible, qu’il se sent protéger et qu’il est capable de construire son indépendance et sa sécurité affective. Une théorie passionnante.

A lire : CONVERSATIONS ORDINAIRES/FOLIO ESSAI. 

LE PORTAGE AUTOUR DU MONDE

De l’Asie à l’Afrique, en passant  par l’Amérique du Sud ou l’Océanie, les mamans dans les sociétés traditionnelles portent leur bébé de différentes manières et toujours pour des raisons liées à l’environnement. Les Inuits du Grand Nord les portent nus, à même la peau dans une poche dorsale. En Afrique, les femmes travaillent toute la journée, leur enfant sur le dos, enroulé dans leur pagne. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, les bébés sont lovés dans un filet retenu par le front de la maman.

Pour aller plus loin ...

 
.