Un Bébé un Arbre - En savoir plus

arbres plantés

Me connecter

Les montées de lait durant le sevrage

Même si vous êtes en phase d'arrêt d'allaitement, vos seins ne le savent pas encore, et des montées de lait peuvent survenir. Nos conseils pour bien les gérer. 

Qu’est-ce qu’une montée de lait ?

La montée de lait est un processus naturel après un accouchement. Mais il faut savoir que la première montée de lait a lieu, en moyenne, le troisième jour après l’accouchement. C’est à ce moment-là que le colostrum est remplacé par du lait. Vous pouvez reconnaître une montée de lait par les symptômes suivants :

 

  • - vos seins se tendent et se gonflent – cette tension et ce gonflement sont différents chez chaque femme. Ce n’est pas parce que vous ne triplez pas votre taille de bonnet que vous ne produisez pas de lait pour votre bébé ! Les femmes ayant une petite poitrine connaissent, elles aussi, la montée de lait si elles ont choisi d’allaiter.

 

  • - vos seins sont plus chauds qu’à l’habitude.

 

  • - vous pouvez ressentir une légère fièvre.

 

Il n’est pas anormal de ressentir une certaine douleur au moment de la montée de lait – logique, puisque les seins se tendent. Mais les seins ne deviennent pas rouges ni brillants, et les mamelons ne se rétractent pas et ne s’aplatissent pas. Si vous constatez ces symptômes, c’est que vous souffrez d’un engorgement mammaire, qu’il faut veiller à soulager le plus rapidement possible, en consultant un professionnel de santé (gynécologue, sage-femme, médecin traitant).

 

Lorsque vous commencez à mettre en place le sevrage de votre bébé, les montées de lait doivent logiquement peu à peu s’espacer, puisque votre bébé tète de moins en moins. Vous ressentirez sans doute une tension à l’heure de la première tétée que vous avez remplacée par un biberon. Mais au fil des jours, cette tension va diminuer jusqu’à disparaître complètement. Cela sera le signe que vous pouvez supprimer une autre tétée, et faire de même jusqu’à ce que vous n’ayez plus de montée de lait et que votre bébé soit totalement sevré.

 

Soulager la montée de lait sans allaitement

La montée de lait peut être un peu douloureuse. Si vous ne souffrez pas d’engorgement mammaire, il ne s’agit pas d’encourager la lactation (et donc de nouvelles montées de lait) en tirant votre lait, bien au contraire. Il faut parvenir à arrêter la lactation doucement et naturellement. Pour cela, voici quelques astuces vous permettant d’atténuer les douleurs de la montée de lait, sans toutefois mettre votre bébé au sein et sans tirer votre lait :

 

  • - portez un soutien-gorge spécialement conçu pour ne pas comprimer vos seins et favoriser la circulation sanguine.

 

  • - faites un cataplasme d’argile : mélangez de l’argile verte en poudre et de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse. Appliquez ce cataplasme sur les seins, recouvrez d’un linge chaud et humidifié, et conservez pendant environ une demi-heure. Il faut rincer avant que l’argile ne sèche.

 

  • - appliquez un gant froid sur chacun de vos seins pour soulager la douleur. Si vous le supportez, vous pouvez mettre des petits pois surgelés dans deux sachets et glisser ces sachets dans chaque gant, afin que l’effet anesthésiant du froid soit encore plus efficace. L’astuce de grand-mère disant de mettre une feuille de chou dans son soutien-gorge pour soulager les douleurs de la montée de lait n’a pas été étayée par des preuves scientifiques. C’est le froid qui apporte le soulagement, plus que le chou  !

Pour aller plus loin ...

X

Discutez en direct avec une diététicienne de 10h à 17h

.