Un Bébé un Arbre - En savoir plus

arbres plantés

Me connecter

Allaitement mixte : Mode d'emploi

Découvrez tous nos conseils pour mieux comprendre l'allaitement mixte  et comment  le réaliser

Nos nouveaux modes de vie et notre culture amèneraient de plus en plus de femmes à se tourner vers l’allaitement mixte. Un choix qui, même s’il offre une certaine souplesse, ne permet pas un allaitement maternel sur la durée. Le point avec Anne Barbier, sage-femme et consultante en lactation. 

 

Allaitement mixte : une affaire de choix

L’allaitement mixte, c’est le fait de nourrir son enfant à la fois avec du lait maternel et une préparation de suite pour les bébés. Il semblerait que les mamans soient nombreuses à opter pour ce type d’allaitement. Diplômée en psychologie périnatale, Anne Barbier explique comment sa formation lui a permis de mieux comprendre cette démarche : « J’avais souvent du mal à comprendre les réactions de mes patientes en consultation d’allaitement maternel. Cette formation m’a beaucoup aidée à comprendre que passer à l’allaitement mixte, c’est 50 % de pratique et 50 % de psychologique. » Dans son cabinet, les patientes qui expriment la volonté de faire un allaitement mixte en relais de l’allaitement maternel ont souvent au moins un point en commun : l’angoisse. « Elles ont peur de ne pas y arriver, de ne pas avoir assez de lait, de ne pas être à la hauteur... » Et c’est souvent cela qui les amène à choisir ce type d’allaitement mixte. « Notre rôle en tant que sage-femme, c’est de les rassurer d’abord et de les accompagner dans leur choix, en leur communiquant toutes les informations », précise Anne Barbier. 

Exit la sage-femme moralisatrice d’autrefois, place à la bienveillance ! « Un allaitement, c’est prendre en compte le bébé, la maman et le couple », témoigne Anne Barbier. « Si le lait maternel est bien entendu ce qu’il y a de mieux pour la santé de l’enfant, on se doit d’être à l’écoute de la maman, et de lui demander ce qui est le mieux pour elle aussi », poursuit-elle. Pour certaines, l’allaitement mixte en relais de l’allaitement est vu comme une solution plus souple, permettant de juguler leurs craintes. Le simple fait de pouvoir confier, dans le cadre d’un allaitement mixte, le biberon du soir au papa leur permet de mieux vivre leur propre allaitement maternel. 

 

Allaitement mixte : pas de règles précises

Ce qu’il faut savoir, c’est que le bébé met 3 semaines pour perfectionner sa succion infantile. Donc il est plus judicieux d’attendre au moins ce laps de temps avant de lui proposer du lait infantile en relais de l’allaitement maternel. En effet, la succion n’est pas la même au sein qu’au biberon. Au sein, le bébé doit fournir un effort pour téter (effort qui lui est d’ailleurs bénéfique), et sa langue est sortie.
Au biberon, le lait coule dès qu’il referme sa bouche, et sa langue n’est pas positionnée de la même façon. « Il faut donc avoir conscience que le bébé peut avoir du mal à revenir au sein après être passé à l’allaitement mixte et donc au biberon, car c’est plus facile pour lui », précise la sage-femme.

Quant à savoir combien de biberons et tétées par jour il faut dans le cadre d’un allaitement mixte, il n’y a pas de règles à suivre, contrairement à ce que l’on pourrait penser. « Certaines mettent leur bébé au sein et complètent ensuite avec une préparation, d’autres allaitent le jour et donnent un complément la nuit, d’autres encore suppriment une tétée par jour... Chaque maman fait comme elle l’entend, et comme cela convient à son enfant », témoigne Anne Barbier. Il faut juste avoir en tête que l’allaitement maternel ne pourra pas s’inscrire dans la durée.
En effet, l’allaitement mixte occasionne par définition une stimulation des seins moins fréquente. Si votre bébé tête moins, vous produisez moins de lait. Le sein s’autorégule. « Il faut donc avoir conscience que la maman allaite moins longtemps en optant pour un allaitement mixte. S’il n’y a que trois vidanges, le sein s’adapte, mais va se tarir peu à peu », précise la sage-femme. 

C'est pourquoi, pour une maman qui souhaite allaiter le plus longtemps possible son bébé, il n'est pas conseillé de donner du lait infantile en  complément de l’allaitement

 

Allaitement mixte : comment gérer les montées de lait ?

Quand vous mettez en place l’allaitement mixte en relais de l’allaitement maternel, vous allez en réalité « sauter » des tétées. Si vous souhaitez garder la même production de lait, vous pouvez alors entièrement vider votre sein. Ainsi, votre corps ne « s’aperçoit pas » de la suppression de la tétée. 

En revanche, si vous souhaitez que la production de lait diminue, ne faites rien, et le sevrage va se mettre en place tout doucement. Vous pouvez sauter une tétée sur 6 pendant 3 jours par exemple, puis 2 sur 6 pendant 3 autres jours encore...
Si toutefois vous aviez mal aux seins pendant une montée de lait, n’hésitez pas à les vider un peu sous la douche. 

 

Dans tous  les cas , demandez conseil à une sage-femme ou un médecin pour vous aider dans votre allaitement maternet ou mixte. 

 

 

Pour aller plus loin ...

X

Discutez en direct avec une diététicienne de 10h à 17h

.