MyFeed
Accouchement
Article
Add this post to favorites

Tout ce que vous devez savoir sur la péridurale

La date du terme approche et vous pensez de plus en plus à la péridurale. Vais-je l’avoir ? Comment cela se passe ?

4 mins de lecture

La date du terme approche et vous pensez de plus en plus à la péridurale. Vais-je l’avoir ? Comment cela se passe ? Toutes les questions que vous vous posez sont parfaitement légitimes. Nos réponses avec le docteur Antoine Duwat, anesthésiste-réanimateur au CHU (Centre Hospitalier Universitaire) d'Amiens.

C’est quoi une péridurale ?

C’est une technique d’anesthésie loco-régionale (consistant à bloquer la sensibilité de la région correspondante par injection d'un anesthésiant), réalisée par un médecin anesthésiste-réanimateur.
Elle est destinée à atténuer voire à supprimer les douleurs pendant le travail, lors de l’accouchement et à en faciliter le déroulement.
La péridurale est un cathéter, posé dans le dos, par lequel on administre un anesthésique local. Il existe deux façons de procéder qui dépendent de l’habitude du médecin et de la maternité :

  • soit le produit est injecté en continu à l’aide d’un appareil qui pousse une seringue.
  • soit la patiente s’injecte elle-même le produit à l’aide d’une pompe dès qu’elle ressent une douleur.

Il est important de souligner qu’au delà du confort qu’une péridurale peut apporter à la maman, elle est aussi un gage de sécurité. En effet, grâce au cathéter posé, l’équipe médicale peut rapidement vous injecter des médicaments. Lors d’une césarienne non prévue, et si le timing le permet, on peut vous administrer immédiatement un médicament dans la péridurale afin d’éviter le recours à une anesthésie générale, acte plus risqué pour une femme enceinte.

Péridurale : quelle contre-indication ?

Lors du 3ème trimestre de grossesse, vous devez vous rendre chez l’anesthésiste pour une consultation pré-anesthésique obligatoire. Elle permettra d’établir un examen médical et d’entamer une discussion sur les bénéfices et risques de vous poser une péridurale le jour de votre accouchement.
Les principales contre-indications sont :

  • Les troubles de coagulation (qui peuvent être héréditaires ou liées à une grossesse pathologique). Un seuil de plaquettes trop bas peut, par exemple, être une contre-indication à la péridurale.
  • Les allergies, les infections, la fièvre et certaines maladies neurologiques peuvent aussi être des contre-indications.

Dans ce cas, l’anesthésiste peut vous proposer une autre solution : « la pompe auto- contrôlée », posée en intraveineuse. La patiente gère elle-même l’administration d’un médicament morphinique. Il ne comporte pas de risque pour le bébé et permet d’atténuer les douleurs.

Même si vous ne souhaitez pas, a priori, de péridurale, vous devez vous rendre à cette consultation. Elle est indispensable pour avoir un dossier médical complet. Sachez également que si vous changez d’avis pendant l’accouchement, vous pourrez néanmoins demander à bénéficier de la péridurale.

Quand peut-on vous poser la péridurale ?

Avant toute chose, sachez que l’on vous posera d’abord une perfusion, pour votre sécurité.
Lorsque vous êtes en phase de travail, que vous avez des contractions et que le col se modifie, l’anesthésiste viendra vous poser la péridurale.
Il effectuera d’abord une anesthésie locale pour endormir la peau afin que la pose du cathéter soit indolore.
Quant à vous, vous n’avez qu’une chose à faire : vous détendre. Le médecin vous demandera de vous asseoir et de faire le dos rond (ou de vous allonger). Il pourra ainsi plus facilement poser la péridurale.
Une fois l’anesthésie locale effectuée et la position correcte prise, la pose du cathéter se fera au travers d’une plus grosse aiguille. L’introduction de cette aiguille est indolore grâce à l’anesthésie locale préalablement réalisée. C’est un moment où il est important de ne pas bouger car l’espace où l’anesthésiste doit piquer est très fin ; il doit faire preuve d’une grande précision. Soyez rassurée, l’équipe médicale sera là pour vous accompagner et vous rappeler les choses importantes. Dans quelques instants, votre bébé sera là. Pensez-y !

Jusqu’à quel moment pouvez-vous avoir la péridurale ? « Il n’y a pas de réponse universelle possible », explique le docteur Antoine Duwat. « Cela dépend de nombreux paramètres : la vitesse à laquelle se déroule le travail, le nombre de grossesse… On en discute ensemble avec l’équipe médicale et les sages femmes. Parfois, la patiente peut avoir le col qui se dilate très très rapidement. Ce sera alors inutile de lui poser une péridurale car le temps de la mettre en place, l’accouchement aura eu lieu », poursuit-il. Cependant, il n’y a aucune règle qui autorise ou interdit la pose de la péridurale selon le stade de dilatation du col, c’est une évaluation à chaque situation.

Ce que vous ressentirez avec une péridurale

Il existe plusieurs types de produits anesthésiques, tout dépend de celui utilisé par l’anesthésiste. En moyenne, vous commencerez à être soulagée au bout de 5 minutes et le serez complètement au bout d’un quart d’heure.
Vous pourrez ressentir une sensation de lourdeur dans les jambes, de fourmillement, de chaleur.
A partir du moment où l’on vous pose la péridurale, une surveillance de la tension et du rythme cardiaque se met en place. « Il arrive que les mamans aient une chute de tension au cours de la péridurale », précise Antoine Duwat. « Si cela se produit, le médecin vous administrera un médicament par la perfusion qui vous permettra de retrouver une tension normale rapidement », rassure t-il.

Trouver plus d'articles

Toddler kisses mommy's baby
Articles

Tous nos articles

MVP Logo
  • Benefit Icon 1

    Accédez à des outils pratiques

    Recevez des astuces et conseils d'experts par e-mail

  • Benefit Icon 2

    Découvrez vos bons de réduction

    A utiliser sur les gammes GUIGOZ® 2 ou GUIGOZ® Croissance

  • Benefit Icon 3

    Un Bébé, Un Arbre

    Bébé devient parrain d'un petit arbre, recevez son certificat

téléphone

Les Laboratoires Guigoz à votre écoute !

Pour plus de conseils ou des réponses à des questions, nous vous accompagnons au

0 800 100 409 - 24H/24 et 7J/7 (Service et appel gratuits)

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.