Mes conseils grossesse

Je m'inscris

Pour bénéficier de conseils tout
au long de votre grossesse,
inscrivez-vous au Club
"Parlons Bébé":
développement de bébé,
alimentation, bons plans...

Je m'inscris
 

Mon calendrier de grossesse

Découvrez les grandes étapes de votre grossesse et vos premiers rendez-vous avec votre bébé grâce au calendrier de grossesse

En savoir plus
 

Suivre l'évolution de mon bébé

Abonnez-vous à nos newsletters pour découvrir mois après mois l'évolution de votre bébé.

Je m'abonne

J'attends des jumeaux : quel suivi ?

Attendre un enfant est toujours un moment extraordinaire. Il n’en est pas moins quand on est enceinte de deux bébés ou plus.

Attendre un enfant est toujours un moment extraordinaire. Il n’en est pas moins quand on est enceinte de deux bébés ou plus. Cependant, les grossesses gémellaires sont toujours considérées « à risques ». Il est donc essentiel d’être bien suivie pendant ces neuf mois.
Merci à Paul Jabert, vice-président de la Fédération Jumeaux et plus  et coordinateur de son comité scientifique.

 

Trois types de grossesse gémellaire

La première chose à vérifier lorsque l’on est enceinte de jumeaux est la chorionicité, c’est-à-dire la détermination du nombre de chorions (et par extrapolation ici de placentas) et de poches de liquide amniotique.
C’est un diagnostic essentiel pour le suivi de la grossesse, car il peut y avoir des complications. Il se fait lors de l’échographie du premier trimestre.

On distingue trois types de grossesse gémellaire :

  • La grossesse bichoriale forcément biamniotique
    (2 placentas – 2 poches amniotiques). Dans ce cas, la maman devra avoir une échographie par mois + 1 visite par mois chez l’obstétricien.
  • La grossesse monochoriale biamniotique (1 placenta – 2 poches amniotiques). Dans ce cas, la maman doit avoir  une échographie tous les 15 jours + 1 visite par mois chez l’obstétricien. À partir de 28 semaines d’aménorrhées, le suivi pourra être plus rapproché avec un monitoring. 
Le risque majeur dans ce type de grossesse est le syndrome du transfuseur/transfusé (STT). Les bébés se partagent le même placenta, et les échanges sanguins entre les deux sont donc bien présents. Il peut alors y avoir un bébé qui donne plus de sang qu’il n’en reçoit. Ce syndrome est détectable lors d’une échographie. Voilà pourquoi il faut absolument en faire une tous les 15 jours. 
« Vous avez un ventre qui se met à grossir très rapidement et qui devient douloureux, c’est un symptôme qui doit vous pousser à consulter rapidement votre médecin », conseille Paul Jabert.

  • La grossesse monochoriale monoamniotique (1 placenta – 1 poche amniotique). C’est une grossesse à risques plus élevés. La maman a alors une échographie tous les 15 jours et se retrouve souvent hospitalisée au 6e mois. Dans ce type de grossesse, il n’y a pas de séparation entre les enfants. Ils bougent beaucoup et leurs cordons peuvent s’emmêler et entraîner un risque que les bébés soient mal oxygénés. L’accouchement pourra être déclenché vers 34 semaines d’aménorrhée. « On estime alors qu’il y a plus de risques à les laisser "dedans" qu’à les sortir », explique Paul Jabert. Cela reste rare et c’est une situation que les médecins savent bien gérer. 


Trois conseils pour avoir une bonne grossesse gémellaire

Selon Paul Jabert, il y a trois conseils essentiels :

1 -    Avoir un bon suivi correspondant à la chorionicité de la grossesse. De manière générale, il est préférable d’être suivi par la maternité où vous avez décidé d’accoucher.

2 -    Savoir s’arrêter de travailler. Le congé maternité est plus précoce pour une grossesse gémellaire : vous serez arrêtés 12 semaines avant la date du terme (au lieu de 6 pour une grossesse classique). Vous bénéficierez de 18 semaines après l’accouchement (au lieu de 10 pour une grossesse classique).
La fédération « Jumeaux et plus » milite pour un arrêt de travail précoce. L’idée est de s’arrêter dès que le besoin s’en fait ressentir. Cela permet de limiter de retarder l’échéance des accouchements prématurés.

3 -    Se rapprocher d’une association départementale telle que « Jumeaux et plus » pour être rassurée, bien informée, et échanger avec d’autres parents.
Pour en savoir plus : http://www.jumeaux-et-plus.fr/

Crédit photo : www.papacube.com

Pour aller plus loin ...

X

Discutez en direct avec une diététicienne de 10h à 17h

 
.