Me connecter
 

Suivre le développement de mon bébé

Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir des conseils d'experts liés à la croissance de votre bébé.

Je m'abonne

Je m'inscris

Pour accéder à tous nos outils pratiques, inscrivez-vous au Club "Parlons Bébé" ! Conseils d'experts, albums de bébé, bons plans...

Inscrivez-vous
 

Un bébé
un arbre

Inscrivez gratuitement bébé pour qu'il soit parrain d'un petit arbre et recevez son certificat de parrainage.

J'inscris mon bébé

C’est quoi un reflux gastro-oesophagien (RGO) chez un nourrisson ?

Tous les bébés (ou presque) ont des rejets donc un reflux gastro-oesophagien à minima. Comment le reconnaître ? Comment le traiter ?

C’est quoi un reflux gastro-œsophagien (RGO) chez un nourrisson ?

Tous les bébés (ou presque) ont des rejets donc un reflux gastro-oesophagien à minima. Comment le reconnaître ? Comment le traiter ?

 

Tous les nourrissons (ou presque) ont des rejets donc un reflux gastro-oesophagien à minima. La plupart du temps, il est bénin et seul un petit pourcentage de bébés nécessite une prise en charge médicamenteuse. Comment le reconnaître ? Comment traiter le RGO du nourrisson ? Nos réponses avec Chantal Maurage, professeure émérite en pédiatrie et spécialiste en gastro-entérologie.

Qu’est-ce que le reflux gastro- œsophagien (RGO) ?

Le reflux gastro-œsophagien est une remontée passive (sans effort) du contenu de l’estomac dans l’œsophage dû à plusieurs facteurs :

Une pression exagérée sur l’estomac : quand on change les bébés et qu’on relève leurs jambes ou lorsqu’on les porte.

Les bébés ne sont pas encore musclés : ils sont mous donc la moindre pression sur le ventre fait remonter le contenu de l’estomac.

La jonction entre l’œsophage et l’estomac, appelée cardia, qui empêche les remontées du contenu gastrique, n’est pas encore assez formée.

La position allongée dans laquelle se trouve souvent les bébés empêche la gravité de faire son travail.

 

« Sachez qu’un bébé de 3 mois qui vient de boire 120 à 150 ml de lait maternel équivaut à un adulte qui boit 5 litres d’eau ! » rappelle Chantal Maurage.

L’estomac est alors complètement distendu, il occupe les 2/3 du ventre à la fin du repas. Et il doit trouver sa place entre un colon plein d’air ou plein de selles. En effet, un bébé nourri au sein aura plus tendance à avoir des gaz. Le colon du milieu gène alors l’estomac. Résultat : il se vide d’un coup, c’est la régurgitation.

De la même façon, un bébé nourri au biberon est plus susceptible d'avoir un transit ralenti par rapport à un bébé allaité, selon la composition du lait qu'il prend.

Le cas échéant, il aura envie d’aller à la selle et se contractera pour pousser, ce qui amènera une pression sur le ventre qui entrainera un reflux gastro-oesophagien chez votre nourrisson.

Reflux gastro-oesophagien (RGO), rejet et vomissement

Il ne faut pas confondre rejets, reflux gastro-oesophagien et vomissement.

Un rejet est dû à un trop plein de lait, c’est un petit peu de liquide qui remonte au coin de la bouche après son repas.

Un reflux est similaire au rejet mais il dure plus longtemps, jusqu’à la tétée suivante et il peut être acide donc douloureux. Deux heures après la prise de lait, il peut encore régurgiter. Dans les deux cas, ce renvoi est passif : le contenu remonte tout seul. 

Le vomissement, quant à lui, est actif : il faut faire un effort pour vomir.

 

Comment les différencier ?

Si votre bébé a un peu de lait au coin de la bouche dans la première demi-heure, c’est un simple rejet. Ce n’est pas agressif pour l’œsophage car le pH du lait est neutre. Ce n’est donc pas du tout inquiétant. 

 

Si votre bébé pleure et qu’il est soulagé par son rot, c’est l’air qui le gênait, c’est tout à fait normal. Il n’a probablement pas de remontée.

 

En revanche, si votre bébé va bien mais qu’il pleure après le rejet de lait, c’est que cela le pique. Une autre indication : le lait rejette une odeur de vomi. 

Il s’agit là probablement d’un reflux gastro-oesophagien (RGO) que votre médecin essaiera de traiter pour soulager votre bébé. 

 

Enfin, si le contenu gastrique de votre bébé est propulsé en jet avec un effort visible, c’est un vomissement.

Quel traitement pour le reflux gastro-œsophagien ?

« On ne traite le reflux gastro-oesophagien du nourrisson que s’il est tardif, acide, sentant le vomi, faisant pleurer le bébé », explique Chantal Maurage. 

Il faut éviter que l’acidité vienne irriter le bas de l’œsophage (créant une oesophagite) ou ne remonte dans la gorge. Cela peut en effet créer des laryngites, faire tousser, donner des angines et des complications ORL (otho-rhino laryngologiques).

Pour cela, le médecin prescrit un petit pansement gastrique, à donner entre les tétées.

 

Le lait maternel est pour chaque nourrisson l’aliment idéal et naturel. Si vous ne pouvez pas ou avez pris la décision de ne pas allaiter, parlez en avec votre médecin afin qu’il vous conseille une formule infantile pour votre enfant sujet aux reflux.

 

Le reflux provient d'une immaturité du système digestif, il passera donc naturellement avec le développement de bébé, souvent vers l'âge de la marche. 

 

5 astuces pour soulager votre bébé

1. Ne manipulez pas trop votre bébé après la tétée. Pensez à le changer avant par exemple.

2. Ne l’asseyez pas après la tétée. Essayez de mettre ses jambes dans le prolongement de son corps en le mettant debout contre vous.

3. Mettez-le sur le ventre en fin de tétée car cela le soulage. Dans cette position, l’estomac écrase le colon et il se vide plus facilement. Cependant, vous ne laisserez pas votre bébé sans surveillance dans cette position et vous le remettrez sur le dos pour dormir. 

4. Éviter le tabagisme passif.

Pour aller plus loin ...

 
.