Me connecter

Je m'inscris

Pour accéder à tous nos outils pratiques, inscrivez-vous au Club "Parlons Bébé" ! Conseils d'experts, albums de bébé, bons plans...

Inscrivez-vous
 

Un bébé
un arbre

Inscrivez gratuitement bébé pour qu'il soit parrain d'un petit arbre et recevez son certificat de parrainage.

J'inscris mon bébé
 

Décodeur de mimiques

Décryptez les mimiques, les gestes et les expressions de bébé grâce au décodeur de mimiques !

Je décode

Des câlins et encore des câlins

Pour qu’il grandisse bien, il est important de créer autour de lui une nouvelle bulle où il se sentira protégé, aimé, caressé.

Non seulement les câlins participent à la détente de bébé et à son bon développement, mais ils vous aident à votre tour à développer un sentiment maternel profond.

Le bébé était bien à l’abri dans sa “bulle” utérine. Pour qu’il grandisse bien, il est important de créer autour de lui une nouvelle bulle où il se sentira protégé, aimé, caressé. Le corps de sa maman, ses bras : le voilà, ce nouvel espace de sécurité.

Les mille et une vertus du câlin

  • C’est dans vos bras que votre tout-petit puise les fondations de sécurité intérieure. S’il est inquiet, il y trouve toute la force nécessaire pour reprendre le dessus.
  • Si vous faites un gros câlin à votre bébé quand il se met à pleurer, non seulement il ne risque pas de devenir “capricieux”, mais vous lui dites “tu peux compter sur moi.” Résultat : la prochaine fois, il aura la capacité de se rassurer tout seul.
  • On sait maintenant que de simples câlins aident directement au gain de poids, à la santé physique de votre bébé et même au développement de son cerveau.

La belle chimie du câlin

  • On ne le soupçonne pas, mais le câlin permet à votre bébé de fabriquer des opioïdes (incroyables hormones du bien-être). Un bébé qui n’est pas câliné est davantage sujet à l’angoisse et aura plus de difficultés à communiquer en grandissant. C’est chimique !
  • Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce petit bébé, juste devant vous, a besoin de vos bras pour que son cerveau développe les bonnes connexions. Du coup, un petit en manque de câlins aura beaucoup de mal à faire face à des émotions fortes beaucoup plus tard.

C'est en câlinant qu'on devient vraiment maman

  • Le petit câlin participe au développement du sentiment maternel. Evidemment, vous découvrez votre bébé en lui faisant un câlin mais vous découvrez aussi en vous un vrai pouvoir magique : celui de le calmer, de l’apaiser. La compétence d’être une “bonne maman” en somme.
  • Si vous avez l’impression que votre petit champion repousse vos câlins depuis quelque temps, c’est juste qu’il est à un âge (18 mois) où il a envie d’explorer et son câlin le freine dans son élan, voilà tout.
  • Rappelez-vous : si les câlins aident votre enfant à se construire, tenez compte de votre personnalité : si vous n’êtes pas “très câlins”, ne culpabilisez pas. Souvenez-vous qu’il y a d’autres façons d’exprimer votre amour. Et puis le papa, lui aussi, peut faire des câlins !

 LE PORTE-BÉBÉ POUR CÂLINER SANS S’ÉPUISER

On constate que les enfants “portés” sur le ventre crient moins que les autres. La raison ? Ils n’ont pas besoin de pleurer car le contact étroit avec papa ou maman fait que ce dernier est tout de suite averti des besoins du bébé et peut les satisfaire sans attendre.  Une autre façon de câliner votre bébé tout en vaquant à vos occupations et en l’ouvrant au monde.

Pour aller plus loin ...

 
.