Me connecter

Mes conseils grossesse

Je m'inscris

Pour bénéficier de conseils tout
au long de votre grossesse,
inscrivez-vous au Club
"Parlons Bébé":
développement de bébé,
alimentation, bons plans...

Je m'inscris
 

Mon calendrier de grossesse

Découvrez les grandes étapes de votre grossesse et vos premiers rendez-vous avec votre bébé grâce au calendrier de grossesse

En savoir plus

Calculez votre date d'accouchement

Outil gratuit et simple d'utilisation pour vous aider à calculer votre date d'accouchement.

Je calcule

Forceps, ventouse, spatules : dans quels cas les utilise t-on ?

Forceps, ventouse, cuillère, spatules : ces instruments d’extraction peuvent être utilisés lors de l’accouchement. Ils aident le bébé à sortir par voie basse.

10% à 15% des naissances en France sont réalisées avec des instruments d’extraction*. Ventouse, forceps ou spatules, ils sont là pour vous aider à sortir le bébé et ne présentent aucun risque majeur. Le point sur ces instruments d’extraction.

Merci à Philippe Deruelle, professeur de gynécologie obstétrique et Secrétaire du CNGOF (collège national des gynécologues obstétriciens français).

 

Deux raisons pour lesquelles on utilise les instruments d’extraction

 

Il y a deux raisons principales qui poussent les médecins à utiliser les instruments d’extraction :

1 - quand la phase d’expulsion est trop longue, c’est à dire lorsqu’elle dure plus de 30 minutes.

  • 2 - quand le bébé supporte mal les efforts de poussée, que son oxygénation diminue et qu’il y a des anomalies du rythme cardiaque. 

 

Dans ces deux cas, les praticiens sont amenés à aider l’expulsion du bébé et font appel à un instrument : la ventouse, les forceps ou les spatules. Même si chaque instrument convient plus particulièrement à certaines situations, leur choix dépend avant tout des habitudes du médecin. Certains préfèrent les forceps, d’autres la ventouse ou encore les spatules… Dans tous les cas, quand l’obstétricien a recours aux instruments, c’est toujours parce que la situation le nécessite et parce que cela peut permettre d’éviter la césarienne. 

 

La ventouse : un instrument d’orientation et de flexion

 

Il y a différentes types de ventouse : certaines possèdent simplement une petite cupule, d’autres ressemblent à celle utilisée pour déboucher un évier.

La ventouse est souvent utilisée pour orienter la tête du bébé quand elle n’est pas dans la bonne position.La ventouse est avant tout un instrument de rotation et de flexion de la tête. On place la ventouse sur le crâne du bébé et on aide la tête à mieux s’orienter dans le bassin en la fléchissant au maximum pour qu’elle occupe le moins d’espace possible. En effet, plus la tête est en appui sur le menton, plus le diamètre de la tête est petit et plus la sortie du bébé est facile. 

 

Quelles conséquences pour la maman et le bébé ?


La ventouse est un instrument qui permet de protéger le périnée de la maman. En revanche, le bébé aura un petit hématome sans conséquence sur le sommet du crâne, qui disparaitra quelques temps après la naissance.



Les forceps : un instrument de traction

 

Il existe deux types de forceps : l’un avec deux cuillères et des branches parallèles, l’autre à branches croisées sur lequel on ajoute un instrument pour aider à tirer le bébé.

Ils sont souvent utilisés quand la maman est très fatiguée et qu’elle n’arrive plus du tout à pousser. Il faut alors l’aider à sortir le bébé qui reste au niveau du bassin.

 

Quelles conséquences pour la maman et le bébé ?


Avec les forceps, il y a un risque de complication plus important au niveau du périnée. On augmente en effet la surface de la tête du bébé en ajoutant les « cuillères ». Il y a donc plus souvent des déchirures. En revanche, si le forceps est bien placé, il y a très peu de risque pour le bébé. 

Quelques temps après l’accouchement, la maman peut aussi avoir des troubles urinaires ou anaux. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin.

 

Les spatules : un instrument d’orientation et de propulsion

 

Elles ressemblent aux forceps. C’est un instrument avec deux cuillères dentelées qui aident le bébé à se mouvoir dans le bassin. Elles sont considérées comme le prolongement des mains de l’obstétricien. On les utilise souvent pour des petits bébés ou des prématurés pour les faire avancer dans le vagin, pour les guider. 

 

Quelles conséquences pour la maman et le bébé ?


A l’instar des forceps, l’utilisation des spatules crée des petits désagréments au niveau des parties intimes.

En revanche, elles protègent le bébé car elles ne compressent pas sa tête. 

 

 

Et la maman dans tout ça ?

 

Ce n’est pas parce que l’obstétricien vous aide à sortir le bébé que vous ne faites plus rien. Au contraire, il a besoin de vous, de votre participation active pour que votre nourrisson naisse. Vous prenez donc pleinement part à votre accouchement.

Côté papas, qu’ils se rassurent ! L’intervention des instruments ne les empêche aucunement d’assister à l’accouchement. 

 

 

 

*D’après l’enquête nationale périnatale « Les naissances en 2010 et leur évolution depuis 2003 ». (http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Les_naissances_en_2010_et_leur_evolution_depuis_2003.pdf)

 

Pour aller plus loin ...

 
.