Troubles digestifs de bébé
Article
Add this post to favorites

Les petits troubles digestifs

Régurgitations, reflux gastro-oesophagien, diarrhée, constipation sont des troubles digestifs courants chez les bébés. Des solutions existent.

4 mins de lecture

Votre bébé connaît de petits troubles digestifs : régurgitations, diarrhée, constipation ? Même si ces maux sont courants, ils angoissent souvent les parents. Pourtant, ils passent facilement d’eux-mêmes ou grâce à un petit traitement. Nos explications avec le Professeur Jean-Pierre Olives, pédiatre gastro-entérologue.

Les régurgitations et les RGO

Il n’est pas rare de voir des nourrissons vomir avant l’âge d’un an. Cela peut être un signe annonciateur d’une maladie bénigne ou en être l’un des symptômes (otite, rhinopharyngite, bronchite ou gastro-entérite).
Il vomit plusieurs fois par jour ? Parlez-en à votre pédiatre. Il ingère peut-être un aliment qui n’est pas encore adapté à son âge. Il se peut aussi qu’il soit allergique.

Les régurgitations sont elles aussi courantes chez les nourrissons. Le bébé peut même parfois régurgiter jusqu’à 15 à 20 fois par jour. Elles apparaissent souvent lorsque vous changez votre bébé de position. Ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal. La contenance de l’estomac est bien plus petite chez le nourrisson que chez l’adulte. De plus la « fermeture » (la continence) n’est pas complète à la naissance et se fera progressivement avec l’âge. Résultat : le bébé régurgite plus facilement.

Comment l’aider ?

Donnez le sein ou le biberon dans un endroit calme et n'hésitez pas à marquer des pauses en essayant de lui faire un rôt ou deux. Privilégiez la position verticale après le sein ou le biberon et évitez de lui mettre des vêtements trop serrés à la taille. Vous pouvez augmenter le nombre de biberons ou de tétées tout en donnant une moins grande quantité de lait.

Demandez conseil à un professionnel de santé.

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est différent des régurgitations physiologiques. Il s’agit d’une remontée passive du contenu de l’estomac dans l’œsophage, dûe à une anomalie fonctionnelle. Les symptômes sont un volume important de lait régurgité, souvent en dehors des repas et parfois associé à des douleurs (hoquet, spasmes œsophagiens…). Voir l'article  "C'est quoi un reflux gastro-oesophagien (RGO) ?"

Les diarrhées aigues 

« Elles sont relativement fréquentes pendant la première année de vie du bébé (environ 2 épisodes par an et par enfant dans les pays favorisés) », témoigne le Professeur Jean-Pierre Olives.

Les causes ? « 70 % des diarrhées infantiles sont dues à des virus et 30 % sont d’origine bactérienne » poursuit-il.

Dans le cas d’une diarrhée aigue, vous devez faire attention à la déshydratation de l’enfant. Pour cela, pesez votre bébé déshabillé, dès les premiers symptômes pour avoir un poids de référence. S’il perd du poids et qu’il a souvent soif, il se déshydrate.
Votre médecin pourra alors lui prescrire des sachets de solutés de réhydratation orale.

Il reprend du poids 3 ou 4 heures plus tard, a moins de vomissements, et urine de façon régulière ? Il peut de nouveau prendre ses repas : compotes, purées de pomme de terre ou carotte, riz, jambon, yaourts…

Si la diarrhée est marquée et/ou s ‘il s’agit d’une infection à rotavirus, votre médecin pourra vous proposer un lait spécifique (un hydrolysat de protéines ou un lait sans lactose).
Si vous avez le moindre doute, consultez votre médecin.

La constipation

« La constipation de l’enfant allaité est bien connue, caractérisée par une diminution du volume et du nombre des excrétions fécales. Elle inquiète souvent les parents, alors qu’il s’agit en fait d’une fausse constipation liée au faible volume des résidus intestinaux. Elle s’accompagne d’une prise pondérale normale, de l’absence de ballonnement et de douleurs abdominales » explique Jean-Pierre Olives. Le lait maternel étant parfaitement adapté à l’enfant, tout a été absorbé. Résultat : le bébé n’a que peu de selles.

Les bébés nourris au biberon peuvent être constipés. Cela peut être du à plusieurs facteurs :

  • mauvaise reconstitution des biberons (trop de poudre, pas assez d’eau…) 
  • la composition des laits infantiles: plus une formule est riche en caséine plus le transit peut être lent, plus une formule est riche en lactose, plus le transit peut être rapide.

Comment l’aider ?

Assurez-vous que votre bébé est suffisamment hydraté notamment en vérifiant bien la reconstitution des biberons (soit une mesurette de poudre pour 30 ml d'eau). De plus, pour le soulager, massez-lui le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre pour stimuler le transit.

Si votre enfant a débuté la diversification, pensez à lui préparer des plats riches en fibres (fruits et légumes). Misez notamment sur les légumes verts. Evitez néanmoins les bananes ou encore le riz qui sont bien connus pour ralentir le transit de bébé.

Trouver plus d'articles
MVP Logo
  • Benefit Icon 1

    Accédez à des outils pratiques

    Recevez des astuces et conseils d'experts par e-mail

  • Benefit Icon 2

    Découvrez vos bons de réduction

    A utiliser sur les gammes GUIGOZ® 2 ou GUIGOZ® Croissance

  • Benefit Icon 3

    Un Bébé, Un Arbre

    Bébé devient parrain d'un petit arbre, recevez son certificat

téléphone

Les Laboratoires Guigoz à votre écoute !

Pour plus de conseils ou des réponses à vos questions, nous vous accompagnons au

0 800 100 409 - 24H/24 et 7J/7 (Service et appel gratuits)

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.