Développement de bébé
Article
Add this post to favorites

Tout savoir sur les échographies de grossesse

Enceinte, on attend avec impatience le moment des échographies, souvent source de grandes émotions. La première échographie représente une étape cruciale de la grossesse. Vous allez enfin découvrir bébé en images…

9 mins de lecture

Sommaire

L’échographie est une technique médicale non-invasive qui utilise des ondes sonores à haute fréquence, appelées ultrasons, pour créer des images en temps réel de l'intérieur du corps. Pour ce faire, un dispositif appelé sonde émet ces ultrasons vers le ventre de maman pour voir le bébé.

En France, trois échographies sont recommandées : une à chaque trimestre de la grossesse. En plus de permettre à l’échographiste (possiblement votre sage-femme ou gynécologue) de vérifier que bébé se développe correctement, elles vous donnent l’occasion de découvrir les premières images de votre enfant. Si votre grossesse le nécessite, votre médecin pourra vous prescrire d’autres échographies de contrôle.

Dans cet article, découvrez les différentes échographies de grossesse et leurs rôles grâce au Docteur Annie Novic, échographiste dans les Hauts-de-Seine (92).

L’échographie de datation

Même si seules trois échographies de grossesse sont préconisées par la Sécurité sociale, de plus en plus de médecins et de gynécologues prescrivent ce que l'on appelle une échographie de datation. Bien qu’elle soit facultative, elle est fortement recommandée par la Haute autorité de santé. Toutes les échographies supplémentaires prescrites par votre médecin seront également remboursées par l'Assurance Maladie.

Infos pratiques 

  • Durée ? Environ 10 minutes.
  • Méthode ? Elle est réalisée par voie vaginale.

Que vérifie-t-on lors de cette échographie ?

Au cours de l'échographie de datation, le professionnel de santé a pour mission de vérifier :

  • La vitalité de la grossesse et le bon positionnement du fœtus au sein de la cavité utérine. À cette occasion, l'échographiste va comptabiliser le nombre d'embryons (hypothèse d’une grossesse gémellaire) ;
  • La présence d’une activité cardiaque qui atteste de l’évolutivité de la grossesse et vérifie l’aspect du trophoblaste, c’est-à-dire du futur placenta.
  • Le risque d’anomalie chromosomique ou le dépistage de certaines malformations.

Ce type d'échographie de grossesse est particulièrement préconisé chez les femmes enceintes dont les cycles menstruels sont très irréguliers, qui présentent des saignements inexpliqués ou qui ont des antécédents de grossesses extra-utérines.

En outre, pour dater le début de la grossesse, l'échographiste va mesurer la longueur crânio-caudale, c’est-à-dire la distance entre la tête et les fesses du fœtus. Cette longueur permet une estimation du début de la grossesse à 3 jours près.

Lors de cette consultation, différents examens seront prescrits afin d’organiser au mieux la suite de la grossesse. Parmi eux, on pense notamment à la toxoplasmose, le groupe sanguin, la glycosurie et protéinurie…

La première échographie : un premier regard

Elle marque le début de cette extraordinaire aventure qu'est la grossesse. C'est le moment où vous ferez connaissance avec cette petite vie qui grandit en vous. Cette étape initiale est essentielle pour confirmer la grossesse, déterminer le nombre d'embryons, et vérifier que tout se passe comme il se doit.

Infos pratiques 

  • Quand ? La première échographie doit être réalisée entre la 11ème et 13ème SA (semaine d’aménorrhée), soit entre la 10e semaine et 11e semaine de grossesse ;
  • Durée ? Environ 20 à 30 minutes ;
  • Méthode ? Elle est réalisée par voie abdominale et est souvent suivie d’une exploration par voie vaginale (notamment pour examiner le col).

Que vérifie-t-on lors de cette échographie ?

L'échographie du premier trimestre permet, dans un premier temps, de confirmer la datation de grossesse et de contrôler la vitalité du ou des fœtus. À partir de 12 SA, les principaux organes du fœtus sont apparus. Cela va permettre à l'échographiste de réaliser toutes les vérifications nécessaires pour contrôler la morphologie du cerveau, des yeux, des membres, des doigts, des pieds, de l'estomac, de la vessie...

C’est également l'occasion pour les parents d'entendre le cœur de leur futur enfant, puisque le professionnel de santé réalise un doppler, examen destiné à étudier les flux sanguins.

L'échographiste prend de nombreuses mesures dont :

  • La longueur crânio-caudale (LCC) ;
  • Le diamètre de la tête (diamètre bipariétal ou BIP) entre ses deux oreilles ;
  • Le diamètre du ventre (diamètre abdominal) transverse ou DAT (Diamètre abdominal transverse) ;
  • la longueur du fémur (LF)…

C’est lors de cette deuxième échographie que l’échographiste mesurera la clarté nucale (une accumulation de liquide sous la peau de la nuque des bébés) que la patiente peut souhaiter ou non pour dépister la trisomie 21. On mesure en réalité un œdème que tous les bébés ont au niveau du cou. Les enfants qui ont un problème cardiaque (qui surviendra plus tard dans la grossesse) ou qui ont des anomalies chromosomiques ont une clarté nucale plus épaisse que les autres.

L'échographie date la grossesse

La mesure de la longueur crânio-caudale (LCC) permettra véritablement de dater la grossesse et parfois corrigera de quelques jours la date déterminée par l’échographie de datation.

👉 À noter que l'échographiste peut dater la grossesse jusqu’à 13 SA et 6 jours.

Le dépistage de la trisomie 21

A la suite de l’échographie du premier trimestre, on propose un dépistage de la trisomie 21 qui n’est pas obligatoire. Si la patiente accepte, elle signe un papier de consentement. Elle réalise alors une prise de sang qui va doser deux hormones qui sont fabriquées par le placenta et qui se retrouvent dans le sang de la future maman.

Combinée à l’âge de la mère et aux dosages des hormones, cette mesure va donner un calcul de risque pour la trisomie 21. Ceci n’est pas un diagnostic mais une statistique de risque. Le risque minimum est de 1/10 000. À partir de 1/250, on propose une amniocentèse ou une biopsie du trophoblaste.

Une amniocentèse est un prélèvement d’une petite quantité de liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus. En revanche, la biopsie du trophoblaste implique le prélèvement des fragments de placenta1.

Comment lire l'échographie du premier trimestre ?

Vous pourrez déjà voir ses petites mains, repérer ses pieds, mais surtout, vous entendrez battre son petit cœur. Un moment plein d’émotions pour vous. Vous allez pouvoir voir votre bébé en entier car il est encore tout petit. L’échographiste à vos côtés saura vous aider à mieux comprendre les images sous vos yeux.

En outre, si le professionnel de santé dispose d’un appareil à échographie en 3D, vous serez surpris des progrès et de la qualité de l’imagerie médicale !

La deuxième échographie : à mi-chemin de l'aventure prénatale ! 

Cette échographie risque d’être forte en émotion, d’autant plus si vous avez choisi de faire cet examen en 3D. Lors de cet examen, de nombreux parents choisissent de se rendre dans un centre d’imagerie médicale équipé de cette technologie pour garder un souvenir de cet instant.

Elle marque une étape cruciale dans le suivi de la grossesse puisqu’elle offre une occasion précieuse d'observer de près le développement de votre bébé. Dans cette étape intermédiaire, l'attention se porte sur des détails importants pour s'assurer que tout se déroule harmonieusement.

Infos pratiques 

  • Quand ? La deuxième échographie doit être réalisée entre la 22ème et 24ème SA (semaine d’aménorrhée), soit entre la 20e semaine et la 22e semaine de grossesse ;
  • Durée ? Environ 20 à 30 minutes ;
  • Méthode ? Elle est réalisée par voie abdominale et souvent suivie d’une exploration par voie vaginale (notamment pour examiner le col).

Que vérifie-t-on lors de cette échographie ?

Si l’objectif principal de cette échographie du deuxième trimestre de grossesse est de rechercher d'éventuelles anomalies morphologiques, l'échographiste en profite également pour effectuer des vérifications plus « classiques » telles que la quantité de liquide amniotique, la mobilité du bébé ou son positionnement dans le placenta.

L'échographie morphologique se déroule en trois étapes :

  1. Les mesures biométriques : l'échographiste procède à diverses mesures (diamètre et circonférence de la tête, ventricules latéraux, os du nez…) qui lui permettront de comparer la croissance fœtale par rapport aux courbes de référence.
  2. L'examen morphologique : le praticien analyse chaque élément morphologique du bébé pour vérifier le bon développement du fœtus : cerveau, thorax, cœur, squelette, visage, membres…
  3. Les mesures faites grâce au doppler : cet examen, qui fonctionne avec des ultrasons, permet de vérifier le flux sanguin entre le fœtus et la future maman. Cette évaluation vise, entre autres, à dépister d'éventuelles pathologies (hypertension, pré-éclampsie…).

Cette échographie de grossesse est aussi l'occasion pour les parents qui le souhaitent de connaître le sexe de leur enfant. Pensez bien à informer le praticien en amont si vous souhaitez qu'il garde le secret !

Le professionnel vous remettra les clichés (voire un portrait si le fœtus est bien positionné). Il peut finir l’examen par l’étude du col pour être sûr qu’il n’est pas trop raccourci et toujours bien fermé.

Comment lire l'échographie morphologique ?

Son corps, ses membres, ses petits pieds et ses mains, seront visibles avec plus de précision, mais vous n’aurez plus de vision globale, car il aura bien grandi.

La troisième échographie : un dernier regard avant l'arrivée

L'échographie du troisième trimestre, ultime étape de ce parcours prénatal, revêt une importance particulière. C'est à ce stade que l'on examine de près le développement final du fœtus avant l'heureux événement.

Infos pratiques 

  • Quand ? Elle doit être réalisée entre la 32ème et 34ème SA (semaine d’aménorrhée), soit entre la 30e semaine et la 32e semaine de grossesse.
  • Durée ? Environ 20 minutes.
  • Méthode ? Elle est réalisée par voie abdominale et est souvent suivie d’une exploration par voie vaginale.

Que vérifie-t-on lors de cette échographie ?

Cette dernière échographie de grossesse recommandée par l'Assurance Maladie vise à préparer correctement l'accouchement. Pour cela, le praticien étudie la position du placenta par rapport au col (ce qui peut orienter vers une césarienne), la longueur du col de l'utérus ou encore la position du bébé (tête en bas ou pas).

Elle se déroule en trois étapes :

  1. Les mesures biométriques : l'échographiste procède à diverses mesures biométriques moins détaillées qu'au cours de l'échographie morphologique. Elles permettront, entre autres, d'estimer le poids du bébé et son poids de naissance à terme.
  2. L'examen morphologique : là encore, l'échographiste contrôle le bon développement de toutes les structures de la morphologie du fœtus.
  3. Les mesures faites grâce au doppler : il contrôle à nouveau le flux sanguin qui circule dans le cordon ombilical et les artères utérines.

Les parents peuvent connaître le sexe de leur enfant si la position du bébé le permet et s'ils n'ont pas pu bénéficier de cette précieuse information au cours de la deuxième échographie.

Comment lire l'échographie du 3e trimestre ?

À ce stade, vous ne verrez plus grand-chose, car votre bébé aura bien grandi. On le voit petit bout par petit bout. Vous aurez besoin de l’œil aguerri du professionnel de santé pour vous guider dans la reconnaissance des parties de son corps.

Vous vous approchez tout doucement du terme… C’est la dernière fois que vous le voyez de cette façon. La prochaine fois, il sera dans vos bras !

Les obstacles possibles au bon déroulement d’une échographie

Lors d'une échographie prénatale, certaines situations peuvent compliquer l'obtention d'images claires et détaillées :

  • Le surpoids de la mère peut altérer la résolution des images en raison de la présence de graisse sur le ventre.
  • La position du bébé peut parfois entraver l'observation de certaines parties de son corps. Des techniques sécuritaires telles que l'administration de bonbons sucrés ou des pressions manuelles peuvent être utilisées pour stimuler le mouvement du bébé. Si malgré ces efforts le bébé ne change pas de position, un nouveau rendez-vous peut être programmé pour assurer une analyse complète, surtout lors de la deuxième échographie où chaque détail est crucial.
  • Un corps gras sur le ventre. On pense notamment à la crème ou l’huile hydratante que la maman aurait appliqué avant de venir au rendez-vous.

1https://www.ameli.fr/assure/sante/examen/gynecologie/deroulement-amniocentese-choriocentese

Trouver plus d'articles
MVP Logo
  • Benefit Icon 1

    Accédez à des outils pratiques

    Recevez des astuces et conseils d'experts par e-mail

  • Benefit Icon 2

    Découvrez vos bons de réduction

    A utiliser sur les gammes GUIGOZ® 2 ou GUIGOZ® Croissance

  • Benefit Icon 3

    Un Bébé, Un Arbre

    Bébé devient parrain d'un petit arbre, recevez son certificat

téléphone

Les Laboratoires Guigoz à votre écoute !

Pour plus de conseils ou des réponses à vos questions, nous vous accompagnons au

0 800 100 409 - 24H/24 et 7J/7 (Service et appel gratuits)

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.